Salle de lecture du British Museum, Londres, Angleterre

La salle de lecture du British Museum est une pièce située au centre de la Grande Cour du British Museum de Londres, au Royaume-Uni. Elle faisait office de salle de lecture de la British Library, jusqu’à son déménagement dans de nouveaux bâtiments à St Pancras en 1997.

Résultat de recherche d'images pour "Salle de lecture du British Museum, Londres, Angleterre"

Située au centre de la grande cour, la salle circulaire a été dessinée par l’architecte Sidney Smirke sur les conseils d’Antonio Panizzi, directeur de la bibliothèque du British Museum. À son ouverture, en 1857, elle s’imposa comme la première salle de bibliothèque moderne et s’acquit donc d’emblée une réputation exemplaire qui allait inspirer les plans d’autres établissements similaires, entre autres ceux de la Bibliothèque nationale à Paris et de la Library of Congress à Washington. Son atmosphère chaleureuse en fit un lieu idéal pour les lettrés et les érudits de tous les continents. Les sommes engagées pour sa construction atteignirent le prix, énorme à l’époque, de cent cinquante mille livres. Ses concepteurs ne s’étant attachés qu’à l’aspect de l’espace intérieur, très vite il fallut en flanquer les abords de rayonnages érigés à la hâte pour faire face à la prolifération rapide des collections d’ouvrages. Éclairée par de vastes verrières, d’une surface au sol de 1 350 mètres carrés, la salle circulaire est surmontée par une immense coupole de 43 mètres de diamètre, plus grande, donc, que celle de la cathédrale St Paul, et dont la taille n’est surpassée que par le dôme du Panthéon de Rome. Pour alléger le poids du plafond, son premier architecte préconisa l’utilisation d’un mélange de pâte à papier, de résine et de chaux, un matériau qui, une fois pressé et étalé, présente à bien des égards les caractéristiques des planches d’aggloméré utilisées de nos jours. Malheureusement, la contraction de ces panneaux en papier mâché et le jeu des forces exercées sur les poutrelles en fonte ne tardèrent pas à fissurer l’ensemble. Pour réparer les dégâts, force fut d’effectuer un calfatage à base d’étoupe et de brai selon une technique utilisée à l’époque pour assurer l’étanchéité des vaisseaux de la flotte britannique. La solution s’avéra d’ailleurs excellente.

Résultat de recherche d'images pour "Salle de lecture du British Museum, Londres, Angleterre"

L’éclairage au gaz n’ayant jamais été autorisé dans le British Museum, au début, la salle circulaire fermait à la tombée du jour. L’invention de l’électricité, installée à titre d’essai en 1879, s’accompagna d’un aménagement des horaires en soirée. La rénovation qui vient d’avoir lieu a rendu à la salle circulaire sa splendeur originelle. Le motif de décoration initial, dans les bleu azur, crème et or, qui avait disparu sous les couches de peinture appliquées lors des restaurations précédentes (1907, 1951 et 1963), a été soigneusement reconstitué. On a même refabriqué à l’identique les fameuses lampes rondes sorties à la fin du XIXe siècle des ateliers de Siemens, en Allemagne, grâce aux plans conservés dans les archives de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :