La découverte de deux os humains relance l’affaire Seznec, un siècle après

Le grenier de Forever

3b5cb092ad39f8cb2f7c9559062c9Guillaume Seznec, qui a toujours nié les accusations, a été condamné en 1924 au bagne à perpétuité pour le meurtre de Pierre Quémeneur, alors que le corps de ce dernier n’a jamais été retrouvé.

Près d’un siècle après la disparition de Pierre Quémeneur, la découverte de deux os humains, lors de fouilles dans l’ancienne maison de la famille Seznec à Morlaix (Finistère), a relancé l’une des plus retentissantes énigmes judiciaires en France.

Sans preuves et sans aveux, Guillaume Seznec a été condamné en 1924 au bagne à perpétuité pour le meurtre un an plus tôt de Pierre Quémeneur, conseiller général du Finistère avec lequel il était associé en affaires, ainsi que pour des faux en écriture. Mais le corps de Quémeneur n’a jamais été retrouvé.

C’est pour tenter d’élucider cette énigme qu’un ancien avocat de la famille, Denis Langlois, et l’auteur d’un livre sur l’affaire, Bertrand Vilain, ont lancé des…

View original post 515 mots de plus

Un commentaire sur “La découverte de deux os humains relance l’affaire Seznec, un siècle après

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :