MYTHOLOGIE GRECQUE : ARES, DIEU DE LA GUERRE

La mythologie grecque serait apparue vers 3000 avant J.-C sur l’île de la mer Egée, où le peuple de Crète s’est installé. Cette civilisation croyait que tous les objets de la nature possédaient des esprits, voir même des pouvoirs magiques. Avec le temps, ces croyances ont constitué les légendes alimentant la mythologie grecque, dans laquelle les objets ont laissé la place à des dieux à apparence humaine.

Résultat de recherche d'images pour "ARES, DIEU DE LA GUERRE"

Arès, dieu de la Guerre et de la destruction était peu apprécié des Grecs, ne voyant en lui que brutalité et vengeance. Arès est le dieu de la brutalité et du carnage. Il va au combat accompagné de sa sœur, Éris (la Discorde), ses fils Déimos (la Terreur) et Phobos (la Panique), ainsi que d’Ényo, déesse des batailles. Traditionnellement, les Grecs interprètent son nom comme un dérive du mot « tueur », anaírês.

Image associée

En tant que tel, il est haï des autres dieux, en particulier Zeus, lequel lui déclare dans l’Iliade (V, 872-873) :

– « Je te hais plus qu’aucun des dieux qui vivent sur l’Olympe car tu ne rêves que discordes, guerres et combats. »

Résultat de recherche d'images pour "ARES, DIEU DE LA GUERRE"

Héra, sa mère, ne l’apprécie guère plus, dépitée qu’elle est de le voir prendre parti pour les Troyens pendant la guerre de Troie.

Athéna, déesse de la guerre comme lui, représente la bataille ordonnée, alors qu’il représente le carnage. Les deux dieux se haïssent particulièrement. Elle tendit plusieurs pièges à Arès. L’Iliade raconte en effet qu’il fut enfermé pendant treize mois dans une jarre de bronze et livré par les Géants. Voulant se venger, Arès lança son javelot sur Athéna, qui l’évita et riposta en l’assommant d’une simple pierre.

Résultat de recherche d'images pour "ARES, DIEU DE LA GUERRE"

D’après les récits, seule Aphrodite apprécie Arès. Ils entretiennent une relation secrète, et eurent deux jumeaux, Deimos (la Terreur) et Phobos (l’Epouvante). Ses deux enfants l’accompagnent dans la bataille, principalement en tant qu’écuyers.

Il est intéressant de comparer la haine qu’inspirait aux Grecs la force brute d’Arès au respect que portaient les Romains à son homologue Mars : on peut y voir le contraste de valeurs entre ces deux civilisations antiques

Résultat de recherche d'images pour "ARES, DIEU DE LA GUERRE"

On le représente souvent avec son casque, son armure et muni d’un bouclier ainsi que d’une épée. Les animaux consacrés à Arès sont le vautour et le chien.

Un commentaire sur “MYTHOLOGIE GRECQUE : ARES, DIEU DE LA GUERRE

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :