JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

« La mort n’est pas une fille facile. Elle se refuse à ceux qui la veulent, se donne à ceux qui la repoussent. »

Résultat de recherche d'images pour "juste une ombre"

Tout d’abord je dois préciser que j’ai rencontré Karine Giebel au salon du livre. A ce moment-là je n’avais lu qu’une nouvelle d’elle et donc arrivée devant elle je lui ai demandé quel roman elle me conseillait pour commencer. C’est donc elle qui m’a dit de commencer par « juste une ombre » qu’elle m’a gentiment dédicacé.

JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

« Gamin, il aimait arracher les ailes des papillons. Aimait les regarder ensuite, collés au sol, se débattre et agoniser lentement. Devenu un homme, il s’est mis à arracher celles des anges. »

Résumé de l’éditeur :

D’abord, c’est une silhouette, un soir, dans la rue… Un face-à-face avec la mort.

Ensuite, c’est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.

Bientôt, une obsession. Qui vous ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.

Juste une ombre. Qui s’étend sur ta vie et s’en empare à jamais.

Tu lui appartiens, il est déjà trop tard…

« On vient au monde sans l’avoir demandé, on va à la mort sans l’avoir choisi. Pas la peine d’en rajouter. « 

Mon avis :

Je crois qu’on ne sort pas indemne de ce livre !

Au tout départ, je me suis demandée quand même si ça allait le faire, mais seulement parce que je trouvais l’héroïne profondément antipathique mais quand on rentre plus profondément dans sa vie, on comprend mieux sa personnalité donc on accepte mieux qu’elle soit une biiiiiiiip…………. Le flic lui je me suis tout de suite attachée par contre, vraiment touchant. En tous cas les personnages sont vraiment bien construits et deviennent presque réels.

Tout au long du livre, les grandes questions sont, est ce que l’ombre existe en dehors dans sa tête ? et si oui qui est ce ?? J’ai cru avoir trouvé la réponse très vite et ensuite je me suis dit que c’était trop simple et j’ai donc pensé totalement l’inverse et ensuite encore autre chose etc… (il y a même un moment où je me suis dit que mon esprit était vraiment tordu vu ce que j’ai pu imaginer) et finalement j’ai compris que la personne manipulée, a devenir presque paranoïaque, c’était moi et que l’ombre c’était Karine Giebel elle-même !! Elle fait ce qu’elle veut de nos pensées… Une manipulation parfaite et sur ce coup-là j’ai adoré être manipulée.

Que dire des derniers paragraphes sans trop en dire pour ceux qui ne l’ont pas encore lu ? Avec cette auteure, la fin c’est du presque jamais vu, elle bouscule tous les codes du thriller. J’avoue ça perturbe un peu d’ailleurs mais que c’est bon le changement !!

Donc mon avis c’est… A LIRE ABSOLUMENT !!!!

Satisfaction : 95%

PS : réédition d’avril 2017

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :