Complètement cramé

« Les histoires sont le meilleur moyen d’élever la vie au-dessus de la médiocrité du quotidien. »

Résumé de l’éditeur :

Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

« C’est vous qui avez un problème avec la viande. Vous la faites toujours trop cuire. C’est un défaut historique. Regardez ce que vous avez fait à notre Jeanne d’Arc. Vous l’avez tellement cuite que vous l’avez brûlée! »

Mon avis :

J’ai eu plus de mal en rentrer dans cette histoire que d’habitude avec Gilles Legardinier mais c’est dû au personnage principal qui cette foi est un homme de plus de 60 ans. Mais une foi dedans je me suis beaucoup attachée a tous ces personnages, le héros a l’humour très british avec le cœur sur la main qui remet toute sa vie en question, une patronne dans les mêmes ages qui vit dans le passé et est totalement désespéré et glaciale avec les autres, la jeune femme de ménage avec ses histoires de cœur et de famille, la cuisinière très caractérielle qui n’aime que son chat, le régisseur renfermé dans son monde et brute de décoffrage etc… des personnages hauts en couleurs et très touchants chacun a leurs manières.
En conclusion c’était encore un bon moment a lire du Gilles Legardinier et même si sur celui-ci je n’ai pas eu de grands éclats de rire, j’ai beaucoup souris.

« le meilleur moyen d’apprendre, c’est la contagion du bonheur que procure la lecture. On ne va pas lui expliquer ce qu’il y a dans les livres, tu vas lui faire découvrir tout ce qu’il peut y trouver. »

Satisfaction : 85%

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :